la loi 58 et les mécanismes de coordination

Publié le

Le projet de Femmes Victimes de Violence à Femmes Actrices de Changement «VIRAGE» mis en œuvre par l’association TAMSS en partenariat avec l’Union Nationale des Femmes Tunisiennes à Kairouan « UNFTK », le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), le Ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfance (MFFE) et l’Union Européenne (UE), vise à renforcer les institutions gouvernementales et les divers prestataires de services afin de garantir des services plus efficaces dans la prévention des violences fondées sur le genre VFG et le soutien des femmes victimes de violences FVV et/ou vulnérables dans le Grand Tunis et à Kairouan. Dans ce contexte TAMSS a mis en place un centre d’hébergement temporaire à Sbikha, Kairouan et deux centres d’écoute à Tunis et à Kairouan pour accueillir les femmes victimes de violences, les écouter, les orienter et les prendre en charge afin de faciliter leurs inclusion socio-économique. Dans ce cadre, l’association TAMSS, en collaboration avec le commissariat de la femme et famille du gouvernorat de Tunis a organisé le 11 décembre 2019 une table ronde dont le thème est  » la loi 58 et les mecanismes de coordination « . A cette occasion, un comité de coordination a été constitué entre toutes les institutions publiques et les organismes concernés par la lutte contre la violence et la prise en charge des femmes victimes de violences à l’échelle du gouvernorat de Tunis afin de synchroniser les efforts et les actions de toutes les parties prenantes.