Communiqué de solidarité avec les réfugiés et les demandeurs d’asile

Publié le

 

Le bureau du HCR en partenariat avec l’Institut Arabe des Droits de l’Homme (IADH), le Conseil Tunisien pour les Réfugiés (CTR) et L’Association Tunisienne pour la Gestion et la Stabilité Sociale (TAMSS) ont l’honneur de vous présenter le communiqué suivant : Vu la propagation du Coronavirus dans le monde entier, la Tunisie comme tout autre pays est en train de vivre une situation exceptionnelle. Dans un tel contexte, il est à noter que le respect des consignes et des mesures de précautions mises en place par les institutions étatiques et les autorités sanitaires, est une obligation nationale. C’est sans doute notre seul moyen pour faire face à cette épidémie et limiter les conséquences et les dangers qui peuvent s’ensuivre. Nous sommes concernés par les problèmes et les difficultés vécus par les réfugiés et les demandeurs de l’asile en Tunisie durant cette période. Il est ainsi primordial de lancer un appel de solidarité aux autorités tunisiennes et à la communauté d’accueil en lien avec les mesures qui ont été et seront mises en place à l’avenir dans le respect des standards internationaux et des droits humains. Le HCR en collaboration avec ses partenaires en Tunisie continue à suivre l’évolution de la situation de près et son impact sur les personnes déplacées. Nous rappelons que seule la compassion et la solidarité nous permettront de faire face à ce défi mondial. Notre responsabilité collective est de garantir des solutions inclusives à toutes les personnes vivant sur le territoire tunisien, notamment les catégories les plus vulnérables, ceux qui sont provisoirement accueillis par la Tunisie tels que les réfugiés et les demandeurs d’asile, les personnes qui sont dans une situation exceptionnelle et qui comptent sur la Tunisie et les organisations d’aide (sur l’échelle nationale et internationale) pour leur protection et leur soutien. Cette situation est l’occasion de rappeler les engagements légaux et moraux de la Tunisie envers les réfugiés et les demandeurs d’asile. Ce rappel se réfère à l’histoire de ce pays et à ses traditions d’accueil enracinées dans le respect des conventions internationales déjà ratifiées telles que la Convention des Nations Unies de 1951 relative au statut de réfugié et son Protocole additionnel de 1967, aussi la Convention de l’Organisation de l’Union Africaine de 1969 régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique. Par ce rappel, nous voulons mettre l’accent sur les besoins qu’impose cette situation précaire dans la protection des réfugiés et du soutien dont ils auront besoin en tant que personnes vulnérables. Nous tenons à éclairer l’opinion publique sur les efforts mis en place pour répondre aux prérogatives urgentes de la situation en vue d’apporter le soutien aux institutions étatiques et nous citons à titre indicatif :

• La sensibilisation autour des mesures sanitaires et administratives prises par les autorités tunisiennes pour la lutte contre l’épidémie. 2

• La mise à disposition d’équipements de prévention nécessaires pour faire face à la propagation du virus, notamment dans les centres d’hébergement provisoires à Médenine et Zarzis.

• La désinfection totale de ces centres et la mobilisation d’une équipe supplémentaire de nettoyage ainsi que l’implication des résidents dans ces activités et leur sensibilisation sur leur responsabilité dans ce domaine.

• La mise en place d’activités de sensibilisation auprès des réfugiés et demandeurs de l’asile, dans les centres ou ailleurs, à travers différents moyens de communication tels que les SMS ou la publication des vidéos sur les réseaux sociaux de l’Institut Arabe des Droits de l’Homme en arabe, français, anglais, bengali, etc.

• La création des deux pages Facebook (nord, sud) animées par le Conseil Tunisien des Réfugiés. Ces pages seront mises à la disposition des réfugiés et des demandeurs d’asile pour recevoir leurs notifications et les fournir des conseils nécessaires. Lien de la page du nord : https://www.facebook.com/groups/834240793647986/ Lien de la page du sud : https://www.facebook.com/groups/245274236774352/

• Le Conseil Tunisien pour les Réfugiés a mis en place cinq lignes téléphoniques d’urgence, opérationnels 24/7 pour recevoir les cas urgents et pour intervention en cas de nécessité.

Nord : 58574595

Mednine et Tataouine : 58574596

Gabes : 56836270

Zarzis : 56836271

Sfax : 56836272

• La mise à disposition d’un médecin quatre heures par jour dans chaque centre d’hébergement afin d’entamer des activités de sensibilisation, détecter des cas contaminés et intervenir quand la situation l’exige.

• La mise à disposition de trois maisons désinfectées pour l’isolation des personnes mis sous quarantaine.

• Fournir aux réfugiés et aux demandeurs d’asile d’une aide alimentaire, avec une attention particulière aux plus vulnérables. Se mobiliser et intervenir directement face aux exigences de la situation sous la tutelle du Conseil Tunisien pour les Réfugiés après coordination avec le HCR d’un côté et avec les autorités nationales et régionales, les agents spécialisés des ministères de la santé et des affaires sociales ainsi que leurs administrations régionales. Le HCR, le Conseil Tunisien pour les Réfugiés, l’Institut Arabe des Droits de l’Homme et l’Association Tunisienne de la Gestion et Stabilité Sociale appellent les organisations internationales, nationales et régionales et les institutions étatiques à nouer les liens et développer les relations de solidarité pour que les réfugiés et les demandeurs d’asile aient accès aux services sanitaires de prévention et nous espérons enraciner la solidarité sociale et gouvernementale avec cette catégorie vulnérable.